Vous êtes ici: Accueil > Céder > Témoignages > Peinture en lettres (Pyrénées-Orientales)

Peinture en lettres (Pyrénées-Orientales)

Transmission d’une entreprise de Peinture en lettres (66)

Stéphane LACROIX, 37 ans, a diversifié ses compétences en travaillant comme sableur, infographiste, aide plieur, sondeur, ou encore bobineur. Intéressé par la reprise d’entreprise qui offre la possibilité d’acquérir une affaire avec une clientèle déjà existante, Stéphane recherche sur Internet les opportunités d’affaires. Il trouve sur www.actcontcat.net, une annonce présentant une entreprise réalisant des enseignes publicitaires. Pour obtenir plus d’informations sur cette offre, connaître les aides financières possibles, savoir dans quel ordre procéder et à qui s’adresser, il contacte la Chambre de métiers et de l’artisanat. Il rencontre ainsi un conseiller économique qui l’aide à définir son projet et à réaliser un plan d’affaires. Pour compléter ses compétences en gestion, Stéphane suit le Stage de Préparation à l’Installation.

Stéphane : « La Chambre de métiers et de l’artisanat regroupe toutes les informations sur la reprise d’entreprise dans l’artisanat. Un conseiller m’a beaucoup aidé dans mes démarches. Professionnel et engagé dans son travail, il m’a fait ressentir que j’étais soutenu dans mon projet. »

Le conseiller permet également à Stéphane de prendre contact avec le cédant qu’il a identifié.

André BACHES crée en 1969, dans la ville de Céret (66), une entreprise spécialisée dans la réalisation de lettrages adhésifs et motifs peints sur enseignes, vitrines, façades… A 61 ans, André souhaite transmettre son affaire en vue de partir à la retraite.

André : « Au moment de prendre ma retraite j’ai décidé de transmettre mon entreprise, mon savoir-faire et ma clientèle, pour qu’il y ait une continuité dans la profession et pour faire évoluer l’activité. »

André suit alors une réunion d’information sur la transmission d’entreprise organisée par la Chambre de métiers et de l’artisanat. Un conseiller l’aide ensuite à évaluer son entreprise et à trouver un repreneur.

André : « J’ai rencontré plusieurs repreneurs potentiels. Lorsque je me suis entretenu avec Stéphane, son sérieux et sa motivation m’ont convaincu d’entamer les négociations avec lui. Je lui ai donc proposé de travailler une journée avec moi pour que nous puissions nous assurer de la faisabilité de notre projet. »

Environ 6 mois plus tard, l’accord de transmission est conclut. André et Stéphane décident alors de s’associer pendant 4 mois pour passer au mieux le relais. Les 2 premiers mois, André présente le repreneur à la clientèle et transmet son savoir-faire. Ensuite ils échangent les rôles pour que Stéphane prenne progressivement les rênes de l’entreprise.

Recherche